News by community

18.12.2019 Cellestia Biotech lève encore 20 millions de francs

Cellestia Biotech, la première société issue de l’ex-ISREC (Institut suisse de recherche expérimentale sur le cancer) – aujourd’hui intégré à l’EPFL – souhaite développer une nouvelle molécule, CB-103. L’entreprise d’origine lausannoise mais établie à Bâle cible les cellules cancéreuses qui ont un défaut dans leur voie de signalisation cellulaire, appelée Notch.

Certaines leucémies, des lymphomes ainsi que les tumeurs solides ont toutes des lésions génétiques qui activent cette voie. «Certaines lésions génétiques peuvent l’activer anormalement, induisant la formation de cancer. Notre médicament vise à inhiber ce processus au cœur de la cellule», décrit Maximilien Murone, directeur opérationnel de Cellestia Biotech et ancien de Debiopharm et Genentech.

Lire l’article

back